L’origine…

with Pas de commentaire

Ou comment est né Un Moment Ailleurs..

Un soir de novembre 2014, il est 20 heures. Ma compagne, sur le chemin du retour après une journée auprès d’un client, me téléphone :

–C’est moi ! Comment ça va ? J’arrive dans une heure mais j’ai une faim… !

–Ça va…C’est prêt, je t’attends pour dîner.

–Dis moi, toi qui aimes cuisiner, tu ne pourrais pas me préparer des trucs à manger pour mon petit creux de fin d’après-midi ? J’en ai assez des chips ou des gâteaux que je mangeais quand j’avais huit ans ! En plus, après 18h, je n’ai plus envie de sucré…

–… »

A votre avis, de quoi avons-nous parlé en dînant ? Des « trucs » à manger bien sûr … En fin de repas, nos envies s’étaient précisées : ils devaient être faciles à transporter, à conserver et à manger, à la fois nourrissant et 100% plaisir. Plutôt que de nous rappeler nos tendres moments d’enfance, ils nous projetteraient dans des moments d’évasion, de détente et de connexion aux choses essentielles. Ils devaient donc être issus d’ingrédients naturels et non ou peu transformés. Ils seraient de véritables en-cas sous forme de biscuit.

Lorsque j’ai commencé à élaborer des recettes pour répondre aux attentes de ma première « cliente », j’ai choisi de donner aux biscuits les saveurs d’un moment sur un marché méditerranéen pour que, d’un coup d’incisive, nous ressentions le réconfort du soleil. Je les ai façonnés comme des biscuits et, après plusieurs mois de mise au point dans la cuisine familiale, elle pouvait en emmener dans ses déplacements…et même au bureau au cas où…

Pour le côté santé, la seule matière grasse utilisée dans les recettes est l’huile d’olive. Par ailleurs, tous les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique car, comme parents, nous sommes tous les deux sensibles au devenir de la planète et nous cherchons à adopter les comportements les plus responsables possibles.

Des amis ont ensuite eu l’occasion de les goûter et m’ont dit qu’ils aimeraient bien les trouver dans des épiceries, dans le train, à l’hôtel… Certains en ont même fait l’accompagnement de leur salade-déjeuner au bureau.

J’ai alors décidé de chercher à les produire et à les distribuer plus largement, pour toutes celles et ceux qui veulent se ressourcer avec ces « biscuits de voyage ».

Des partenaires spécialisés en agroalimentaire (l’ISARA à Lyon, Alimentec à Bourg-en-Bresse) m’ont aidé à aller plus loin et, près de trois ans après, en septembre 2017, la commercialisation a débuté. La frustration d’origine s’était transformée en projet d’entreprise.

Vous aimeriez les trouver lorsque vous avez un petit creux ? N’hésitez à nous contacter et à nous indiquer le lieu d’achat qui vous conviendrait le mieux ! A très bientôt !

Répondre